IMPORTANT

Ce site n'est pas un site commercial. Aucune démarche n'est réalisée auprès des particuliers et entreprises.

Où suis-je ?

Home Votre Logement Confort Thermique

Conseil ADEME

Conseils Livres :

Sondage

De quoi avez-vous besoin ?
 
Affiche le nombre de clics des articles : 256268
Home Votre Logement Confort Thermique
Confort Thermique PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 10
MauvaisTrès bien 

Le confort thermique est une notion variable qui dépend de plusieurs facteurs.

Cet article vous permettra de mieux comprendre ce qui contribue ou non à votre bien-être.

 



Le confort thermique est ressenti différemment par chacun. Il existe cependant des études permettant d'amliorer celui-ci pour la plus grande partie d'entre nous.
Plusieurs paramètres sont concernés :
  • Température de l'air :

    C'est le paramètre le plus communément reconnu (il n'y a qu'à voir le nombre de thermomètres qui apparaissent dès qu'un inconfort thermique survient !)
  • Mouvement d'air (ou Courant d'air) :

    Dès 0,15m/s en hiver et 0,25m/s en été, le courant d'air est ressenti par les personnes et influe sur le confort thermique en accèlérant les échanges thermiques
  • Humidité relative de l'air :

    Il s'agit de l'eau contenue dans l'air. Plus l'air est chaud, plus la quantité d'eau contenue dans l'air, peut être importante. Sous les Tropiques, malgré de fortes températures, l'inconfort peut être grand du fait que l'humidité relative peut atteindre les 90%. Cette valeur fait que la personne transpire et l'eau reste sur sa peau (moiteur, ...) car l'air est déjà trop chargé.
    Une bonne valeur est 50% d'hygromètrie. Elle permet à la transpiration de faire son travail de refroidissement du corps. En hiver, cette valeur est plus près de 20-30 % sans poser de réel problème. En dessous des problèmes d'asséchement des muqueuses est possible.
  • Température des parois :

    Cette valeur est très importante et souvent négligée. Ainsi un calcul rapide permet de mesurer l'importance de cette valeur : Trésultante=(TParoi+TAir)/2. Exemple:
    1. avec des parois à 14°C et un Air de 20°C, nous obtenons Trésultante=17°C
    2. avec des parois à 19°C et un Air de 20°C, Trésultante=19,5°C
    Ainsi pour obtenir la même température résultante en a) il faudrait un Air à 25°C. Les dépenses supplémentaires sont donc conséquentes pour un même niveau de confort.
Mise à jour le Mercredi, 07 Décembre 2011 14:14